La primavera en casa

Desde esta mañana, no paro de darle vueltas a lo que podría escribiros y que resultara interesante. Empecé por escribir sobre el blogging. Este año, hará 10 años que abrí mi primer blog y se me ocurrió que podía ser un tema importante que subrayar. Aunque, después de haber escrito unas cuantas líneas, lo deje estar. Después, pensé en escribir sobre un tema que pica mucho : los niños de las madres bloguers, aunque rápidamente me he dado marcha atrás (jajaja) ! Demasiado denso y profundo, mi cerebro no hubiera seguido y no hubiera tenido las palabras acertadas para explicar mi postura. Como entre tanto, he ido haciendo otras cosas, no me he parado a pensar bien sobre que escribir. Así que esta noche, lo haré ligerito. Compartiré con vosotros unas fotos de estos últimos días, de este tiempo tan suave que tuvimos la semana pasada. Del viento del Sur, el sol calentito y la hamaca… ! La alegría de aprovechar de nuevo el jardin. Empezar a preparar el huerto, correr y pararse para admirar la vista … 

Le printemps à la maison

Depuis ce matin, je cogite sur ce que je pourrais bien vous écrire et qui pourrait être intéressant. J’ai commencé par écrire à propos du blogging. Cette année ça fera 10 ans que j’ai ouvert mon premier blog, je me disais que c’était quelque chose à souligner. Eh puis finalement, après avoir écrit quelques lignes, j’ai arrêté. Ensuite j’ai voulu aborder un sujet qui pique : les enfants des mamans blogueuses, mais rapidement je me suis rétracté (hahaha). Trop dense et profond, mon cerveau n’aurait pas suivi et je n’aurais pas trouvé les bons mots !  Comme j’ai fait d’autres choses au milieu, je ne me suis pas vraiment posée pour réfléchir. Alors, ce soir, je vais faire léger. Juste pour le plaisir de partager quelques photos de ce temps tout doux que nous avons eu à Pâques. Du vent chaud, un soleil brillant et un hamac… ! C’était chouette. Quel bonheur de profiter à nouveau du jardin. Préparer le potager, courir dans l’herbe et se poser pour admirer la vue… Le printemps à la maison

Lyon, ma ville de coeur

J’ai découvert Lyon, grâce à Arnaud. À l’époque, sa grand-mère était encore en vie et elle vivait dans le 6ème arrondissement. Il y a 13 ans, je découvrais timidement cette ville pour la première fois. Je me souviens, j’étais très impressionnée. Je la trouvais élégante et majestueuse. Qui aurait deviné à ce moment là, qu’elle deviendrait ma ville de coeur. Quelques années plus tard, Lyon nous réservait un accueil chaleureux. Ici, nous avons écrit une partie de notre histoire et nous avons même donné vie à notre précieux petit dernier.

Lyon, mi segunda ciudad

J’ai découvert Lyon, grâce à Arnaud. À l’époque, sa grand-mère était encore en vie et elle vivait dans le 6ème arrondissement. Il y a 13 ans, je découvrais timidement cette ville pour la première fois. Je me souviens, j’étais très impressionnée. Je la trouvais élégante et majestueuse. Qui aurait deviné à ce moment là, qu’elle deviendrait ma ville de coeur. Quelques années plus tard, Lyon nous réservait un accueil chaleureux. Ici, nous avons écrit une partie de notre histoire et nous avons même donné vie à notre précieux petit dernier.

Les vacances

C’est officiel, après 7 ans de vie en France, suite à notre déménagement d’Espagne, je ne m’habitue toujours pas à ce rythme frénétique de vacances toutes les 6 semaines d’école. Ça me rend complètement dingue ! J’ai l’impression que l’on me coupe les ailes en permanence. Non seulement reprendre une vraie routine de travail après ces pauses, c’est un véritable défi. Mais en plus, quand on arrive enfin à redémarrer la chose et que l’on prend un peu d’élan, STOP, vous êtes priés de bien vouloir vous arrêter pendant 15 jours svp !!! À ça on rajoute les mercredis… BONJOUR LA PRODUCTIVITÉ ! Être à son compte, c’est merveilleux, mais quand notre vie professionnelle est encadrée par nos enfants, cela peut vite devenir cauchemardesque ! Et vous les mamans entrepreneuses, business womens, vous faites comment ?

Recycler mes vieux électroménagers

Ce frigo, c’était mon frigo de célibataire. Il m’a accompagné dans mon nouveau projet de vie, après mon divorce. Parce que oui, je suis une femme divorcée… ! Arnaud est mon deuxième mari. La première fois, j’avais 19 ans. J’étais toute jeunette, innocente, blablabla… Un chapitre de ma vie qui aura duré 3 ans. À 23 ans, j’ai pris mon envol, seule, pour la première fois de ma vie. Je me suis trouvé un petit chez moi, pas très loin de Barcelone et j’ai recommencé. Je me suis équipée d’électroménagers de seconde main. Neufs, mais avec une petite tare. Des invendables, dans les commerces conventionnels et des trésors dans les commerces alternatifs. Quelques années plus tard, j’ai rencontré Arnaud. Ensemble, nous avons vadrouiller et déménager plusieurs fois et ce frigo nous a suivi dans toutes nos aventures, jusqu’à celle-ci. Aujourd’hui, il a rendu l’âme. Pile-poil au moment où le changement est radical, où nous envisageons une nouvelle cuisine avec de nouveaux électroménagers. On dirait qu’il a attendu que nous soyons prêts, pour partir. C’est mignon.

Les taches du quotidien en fonction de leurs âges

Cela fait déjà un petit bout de temps, que je voulais aborder ce sujet par ici. À la maison, c’est un thème qui revient très souvent, car Zoé se plaint toujours qu’elle en fait plus que ses frères. Malheureusement, elle est bien plus grande et contrairement à eux, à leur âge, elle ne faisait pas la moitié des choses qu’ils font ! Pourtant, elle a du mal à comprendre, car pour elle, ce n’est pas juste. Alors, l’autre jour, je suis tombée sur un article très intéressant qui abordait la responsabilité en fonction des âges. Pile poil ce dont j’avais besoin !