Dans les coulisses d’une maman blogueuse

Aujourd’hui, je vais à nouveau casser le mythe de la maman blogueuse avec une maison parfaite. Désolée pour toutes celles qui pensaient que chez moi c’était toujours parfait, nickel, impec. Que les oiseaux chantent tous les jours et que chez nous, nous vivons d’amour et d’eau fraiche… Chez moi, c’est aussi le waï. Les chambres des enfants, sont rarement rangées, dans ma cuisine il y a de tout qui traine. Nous sommes envahis par le linge et il y a des jouets de partout! Si vous voulez une bonne dose de real life… c’est par ici.

Chez moi, les fleurs fanées peuvent rester dans l’eau pendant plusieurs jours avant de partir à la poubelle où être remplacées. Ben oui… Que voulez-vous… Le temps, notre ennemi éternel! Que j’aimerais avoir toujours des fleurs parfaites et qui sentent merveilleusement bon dans mes bocaux… Mais, non, ce n’est pas le cas. J’ai souvent des fleurs, parceque j’aime ça et cela m’aide aussi pour mes mises en scène pour mes shootings. Mais bien souvent, mes pivoines font peine!

Dans ma cuisine, je n’ai pas de savon Aesop à 31 euros le flacon de 500 ml (même si l’odeur est réellement incroyablement mortellement bonne). J’ai du Paic et le pot Ikea que tout le monde a pour égoutter les couverts. Je sais… c’est moins glam, mais c’est la vraie vie.

Quand j’ai partagé les chambresdes enfants sur le blog, j’ai rangé comme une malade, tout nettoyé, tout ordonné. Cela a duré le temps du shooting. After that, on revient au waï. Des jouets de partout. Des papiers de partout. Du linge de partout. De tout partout. Ça vous dit certainement quelque chose, non?
Le linge, c’est une histoire d’amour-haine. J’adore bien m’habiller, habiller les enfants, je prends beaucoup de plaisir à les pomponner. Et en même temps, il y en a de PARTOUT! Nous sommes envahis par le linge! Cerise sur le gâteau, en France on n’étend pas dehors, donc l’étendoir dans la chambre, c’est merveilleux…! Perso, j’ai eu un peu de mal avec ça, mon côté espagnol ne comprenait pas du tout! Mais ça y est… j’ai digéré et l’étendoir vit avec nous. Et mon bureau, on en parle?? Je suis certaine que je ne suis pas la seule à travailler dans la cuisine ou le salon, ou n’importe où sauf sur son bureau, pour cause de force majeure…
Au bout d’un certain temps, je ne sais pas pourquoi, mais les affiches commencent à se tordre… Et les étagères se remplissent à la onegain.

Ici, nous avons cette jolie patère, remplie de chaussures. Et dessus, les plaques d’immatriculation des voitures de l’homme. Pourquoi elles sont là?? Mais je ne sais pas… Je crois qu’il y a une histoire d’héritage derrière… Allez comprendre. Le fait est, qu’elles devraient être accrochées. Mais elles sont là. Vous connaissez aussi ce genre de choses à faire qui ne se feront jamais?? La maison derrière la plaque, doit aussi être accrochée, mais pas grave, elle est là. J’adore cette accessoire qui sert à mettre des photos des enfants par âge. Bien évidemment, il y a des photos! Mais des photos de tout le monde et sans aucun ordre ni sens!
Le rebord de la fenêtre devient une bibliothèque idéale! Au lieu de ranger les livres à leur place, on les laisse là. C’est mieux.
Chez moi, il y a aussi des gobelets et des jumelles qui trainent sur l’ampli de papa rempli de poussière… Eh oui… la vraie vie!

Il m’arrive souvent d’avoir des fruits trop mûrs dans mon panier, ou d’avoir de l’eau dans une carafe en plastique (OMG!) et non pas dans une belle carafe en verre Pinterest.

Dans la vraie vie, je n’ai pas que des jouets en bois, merveilleux et aux couleurs neutres. J’ai aussi des horribles jouets en plastique multicolores qui font mal aux yeux et dont les enfants raffoles… Chez moi, j’aimerais bien avoir les matelas Nobodinoz aux tissus merveilleux ou encore mieux des Tensira aux tentures parfaites. Mais dans la vraie vie, je n’en ai pas. J’ai des matelas comme tout le monde, que j’essaye de sublimer avec des draps unis ou aux couleurs douces, mais que je n’ai pas forcément toujours dans mon placard. Les belles photos, c’est bien et ça fait rêver et ça fait surtout travailler l’imagination! Instagram, les blogs, Pinterest… ce sont des endroits fabuleux pour trouver l’inspiration. Mais ils sont aussi parfaits pour provoquer des frustrations gigantesques.  Je sais bien que ce n’est pas votre cas, mais au cas ou, eh?! Soyons réalistes les filles. Derrière toutes ces belles photos, il y aussi des assiettes sales, des montagnes de linges, des jouets qui trainent et du waï un peu partout. Si, si, vrai de vrai. Tout ce qui brille n’est pas forcément de l’or… Bon 14 juillet à toutes. Des bisous.

 

Deja un comentario

Tu dirección de correo electrónico no será publicada. Los campos obligatorios están marcados con *