Dans la vraie vie, je suis une maman imparfaite

titlee-mère-fille-bijoux-4
This is the real life
 
Je sais que vous êtes nombreuses à aimer mon petit encart sur le net. Je ne vous dirai jamais assez merci, pour tout ce que cela m’apporte personnellement et professionellement. Ma bulle créative, avec un peu de nous, de gourmandises, de déco… et beaucoup de photos. Des photos de famille, des photos culinaires, des fois des photos issues de mon travail de photographe et souvent, des photos de mon quotidien. À travers mes photos, sans le vouloir, je vous envoie un message. Un message d’amour, de bonheur, de douceur. Mais pas que. Beaucoup d’entre vous, arrivez aussi à voir une certaine perfection, une vie idyllique, impeccable et bien rangée. Il est vrai qu’a travers mes photos, j’essaye de sublimer mon quotidien, bien souvent la face A de ce quotidien. Mais il y a aussi une face B. Une face qui est beaucoup moins jolie, car moins “esthétique” et sympathique à partager. Et pourtant, elle fait partie de nos vies, à toutes. Aujourd’hui je veux vous parler de la mère imparfaite que je suis. Tout simplement the real life.
titlee-mère-fille-bijoux-3

titlee-mère-fille-bijoux-4

Je suis maman de trois enfants, que j’adore et j’aime de tout mon coeur. Mais au-delà de cet amour, il y a aussi beaucoup de frustrations. Je ne suis pas une maman poule. J’aime ma vie de “femme”. J’apprécie énormément les moments sans mes enfants. Me poser tranquillement avec mes copines. Avoir un rendez-vous en amoureux. Prendre du temps que pour moi (tout ce que je viens d’énoncer, arrive rarement, pour le moment!). Je serais incapable d’être exclusivement mère au foyer. Je pense que je serais la plus triste du monde entier. J’ai besoin d’avoir des projets personnels, autres que mes enfants. Certains peuvent penser que je suis une mauvaise mère pour dire cela. En tout cas, je m’efforce de faire de mon mieux et j’essaye de me remettre en question assez régulièrement, pour trouver l’équilibre qui nous bénéficiera à tous.

 

titlee-mère-fille-bijoux-5

 

Malgré mes efforts, je suis une mère imparfaite. Bien sur, le contraire n’existe pas. Mais c’est important de le souligner, car trop souvent, la réalité est vite distordue sur les blogs. Ces mamans qui ont toujours l’air heureuse et épanouies, dans toutes les facettes de leur vie, je vous rassure, cela n’existe pas! Si moi je vous donne cette impression, je préfère casser le mythe! Bien que ma relation avec eux soit intense, elle l’est dans les deux sens. Je les aime à mourir mais ils m’énervent souvent à mourir aussi. Hugo est dans l’âge critique, mais assez gérable. Simon, pas de plainte pour le moment, ce n’est pas un bébé, c’est un ange. Et puis Zoé. En ce moment, c’est elle qui prend le dessus en therme de comportement qui m’insupporte. Elle a sept ans, on le dit aussi l’âge de raison. Eh bien oui, je confirme: elle veut TOUJOURS avoir raison! Même sur des sujets qu’elle ne maitrise absolument pas!! Elle sait tout de tout, elle fait souvent la tête, elle n’est jamais assez satisfaite, il lui faut toujours plus et à moi, cette attitude me met dans tous mes états. Sans me rendre compte, je me détache. Je sens que je m’éloigne parceque je n’aime pas cette petite fille, presque insolente. Alors je suis souvent rigide, je la gronde 304880 fois par jour, je lui répète à longueur de journée que son frère n’a que deux ans et demi et qu’elle en a sept! Je me fatigue moi-même de lui répéter TOUS les jours les mêmes choses… Bref. Je lui en demande peut-être trop ou pas?  Je ne sais pas. Parfois, je sens que nos liens mère-fille sont complètement étouffés par ce quotidien horrible d’engueulades et punitions sans fin. Des fois je sens que l’on est en train de se déconnecter l’une de l’autre et ça me fait peur. Que va-t-il se passer quand elle aura 10 ou 12 ou 15 ans???
titlee-mère-fille-bijoux-8
Pour essayer de répondre à cette question sans trop m’effrayer, je reviens au présent et j’évite de me projeter trop loin. Je me dis que l’adulte, c’est moi. Donc c’est mon rôle de raisonner et de prendre sur moi. Bien que j’en suis consciente, des fois c’est dur. Je me rends compte que même avec nos enfants, notre orgueil est bel et bien là. C’est assez effrayant d’ailleurs. Je n’imagine pas ne pas avoir de relation avec ma fille à cause de cet orgueil omniprésent. Non. Donc quand ça arrive, je parle avec Lui, je fais le vide avec les amies, je fais un reset et j’essaye de repartir du bon pied. Mais quand toi tu veux bien faire, elle continue à te mettre à l’épreuve et c’est un exercice sans fin. Je suis chaque jour plus convaincue que les enfants nous choisissent. Ils arrivent dans ce monde pour nous montrer le pire de nous. Ils nous obligent à scruter nos faiblesses et inconsciemment ils nous incitent à devenir meilleures personnes. (ce qui n’est pas plus mal!). Le défi est loin d’être relevé, mais je ne baisserai pas les bras. Je pense à ce qui nous attend et c’est sur, ça donne le vertige! Mais on serre les dents et on y va!
Merci Séverine, pour ces beaux bijoux. Le joli bracelet et le collier que je porte, vous pouvez les retrouver chez Titlee. Une marque que j’affectionne particulièrement et qui me correspond complètement. Et mon petit haut, vient de Petit Bateau.

Deja un comentario

Tu dirección de correo electrónico no será publicada. Los campos obligatorios están marcados con *