La semaine folle

La semaine folle

Cette semaine, c’était la semaine folle. Commencer par Paris, en voyage éclair. Faire une parenthèse, rentrer à la maison, retrouver les choux. Faire les allers-retours des activités du mercredi. Repartir jeudi à Lyon, puis vendredi à Bordeaux… Yuhuuu ! Pas de doute, on est bien en novembre, le rush avant les fêtes, c’est parti ! Eh oui eh oui, depuis quelques années, novembre, c’est le rush avant Noël. Tout le monde veut être partout au même moment, c’est aussi le moment des shootings pour le printemps-été. Voilà, voilà. Pour arriver à tout gérer, sans faire un burnout, il faut s’organiser et planifier. À la maison, nous sommes deux pour tout gérer. Souvent ce n’est pas évident et ça peut devenir un vrai casse-tête.
L’organisation, n’a jamais été un de mes points forts. J’étais plutôt du genre à tout mémoriser dans ma tête. À me faire confiance et laisser faire, je verrais bien le moment venu. Sauf qu’avec trois enfants et toute cette montagne d’obligations, je me suis vite rendu compte que cette formule ne marcherait pas du tout. Bien au contraire, c’était ma sentence de mort ! Donc prise en main de tout ce bric-à-brac. Un bon agenda, un calendrier mural de compet et un travail d’équipe. Tout noter, pour ne rien oublier, c’est une habitude toute nouvelle pour moi, mais finalement, on s’y fait et ça marche bien. Je suis très nulle en applications pour le téléphone. Je sais qu’il y aurait moyen de me simplifier encore plus la vie, mais j’avoue que je ne prends jamais le temps de m’y intéresser. Si vous êtes du genre à utiliser ce genre d’outils, je veux bien prendre vos astuces !  Un bon agenda, un mari en or et tout avance plutôt bien. Entre deux rushs, j’arrive même à prendre un petit peu de temps pour les nous. Les regarder rire, faire les zigotos, se faire des bisous, m’en faire aussi et prendre tous les « mamans je t’aime, maman tu es belle » qu’ils me donnent, histoire de bien recharger les batteries.
Eh vous savez quoi, je l’adore moi ce rush. Parce que même si souvent c’est un vrai Tetris de s’organiser avec les enfants et faire en sorte que tout s’emboîte correctement : boulot, maison, vie de famille, etc, etc… C’est aussi grâce à leurs bouilles que je me sens sereine et épanouie, même quand je suis dans le rush.

Hugo et Simon sont habillés entièrement chez Arsène et les Pipelettes, une marque que j’affectionne énormément et qui propose toujours des looks canons et hyper confortables.
Les chaussons, sont le résultat de la toute nouvelle collaboration entre Arsène et les Pipelettes et Collégien.
Le tapis, le coussin et le panier à pompon.
Les petits livres de Mathilde Cabanas. 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *